Tabac

Substance

Le tabac est produit à partir des feuilles de plantes de tabac (Nicotiana tabacum). Il est le plus souvent fumé, mais il peut être également prisé ou sucé (snus: poudre de tabac humide, placé derrière les lèvres supérieure et inférieure). La nicotine est l’un des principaux composants du tabac entraînant une addiction. La fumée du tabac contient près de 4000 substances, parmi lesquelles on trouve du goudron cancérigène, du monoxyde de carbone et d’autres gaz toxiques.

La cigarette électronique (e-cigarette) est une forme de consommation sans tabac. Un liquide contenant de la nicotine, des arômes, de l’eau et du solvant est diffusé sous forme de vapeur et inhalé. En Suisse, seule la vente de cigarettes électroniques et de liquides sans nicotine est autorisée. Toutefois, il est permis d’importer des cigarettes électroniques et des liquides contenant de la nicotine pour sa propre consommation.

Risques et effets secondaires

La nicotine, l’une des substances entraînant le plus une addiction, arrive dans les poumons par l’inhalation de la fumée de tabac et atteint directement le cerveau par le circuit sanguin. Il suffit de 7 à 10 secondes pour ressentir les effets de la nicotine. Concernant le tabac à priser, la nicotine pénètre lentement dans le corps par les muqueuses. L’absorption de nicotine est également plus lente lors de la prise par voie orale (snus) que par inhalation de la fumée. La concentration de nicotine dans le sang diminue aussi très lentement.

Arrivée au cerveau, la nicotine stimule la libération de différents neurotransmetteurs. Selon l’état psychique et physique, elle agit sur l’humeur, a un effet stimulant ou relaxant et calmant. Les autres effets se caractérisent par l’augmentation de la perception, de l’attention et des capacités intellectuelles ainsi que par la suppression de l’appétit. Dans le système cardiovasculaire, la nicotine provoque une augmentation du pouls et de la pression sanguine ainsi qu’une diminution de la circulation sanguine dans la peau et les vaisseaux coronariens.

La consommation excessive de produits contenant de la nicotine pendant une courte période peut provoquer une intoxication à la nicotine avec des symptômes tels que nausées, vomissements et diarrhée.

stop-tabac.ch

Autotest, forum et consultation en ligne pour aider à arrêter de fumer.

Université de Genève



Chats actuels

mar.. 27 nov.. '18
20:30 - 21:30

Chat individuel en ligne

Comment gérez-vous vos consommations ? Prenons un moment pour parler de ces habtiudes qui peuven...

Modération: SafeZone-Solange

Conséquences d’une consommation à long terme

De nombreuses études scientifiques ont prouvé le lien entre le tabagisme et les maladies cancéreuses ainsi que l’espérance de vie réduite des fumeurs/fumeuses. Par conséquent, fumer contribue considérablement au développement du cancer de la langue, de la cavité buccale, de la gorge, de l’estomac, du pancréas, de la vessie, du col de l’utérus et du rein.

De plus, la fumée augmente le risque d'être atteint d'une maladie coronarienne. L’artériosclérose (durcissement des artères) favorisée par le tabagisme provoque un rétrécissement du système cardio-vasculaire (sténose des coronaires) qui se caractérise par le fait que le cœur est moins irrigué par le sang (et manque ainsi d’oxygène). Une conséquence possible est l’infarctus déclenché par déficit d’oxygène chronique dans le cœur ou une interruption complète de l’arrivée du sang.

Effets sur l’enfant à naître

Fumer durant la grossesse augmente le risque de fausse couche et le taux de mortalité du fœtus et des nouveau-nés. La nicotine provoque le rétrécissement des vaisseaux ainsi qu’une irrigation sanguine insuffisante du placenta. Par conséquent, l’apport en oxygène et en substances nutritives pour l’enfant à naître est insuffisant. De plus, le risque de développer des allergies et de l’asthme est plus élevé chez les enfants dont les mères ont fumé durant leur grossesse.

Autres sources d’informations

Faits et chiffres: www.addictionsuisse.ch; www.suchtmonitoring.ch
Infos médicales: www.praticien-addiction.ch
Informations du Safer Use pour les consommateurs/-trices: www.know-drugs.ch; www.saferparty.ch