bonjour, je suis là pour mon frère âgée de 4 ans de plus que moi qui est dépendant à l'alcool depuis maintenant plusieurs années (10ans). Plusieurs cures ont été faite certaine plus judicieuse que d'autre, mais à chaque fois il rechute... et à chaque rechute cela empire.. aujourd'hui mon frère ne peu plus se déplacer seul il a une canne qui l'aide et de l'autre une personne qui est avec.. son état physique me fait réellement peur après plusieurs demande d'aide auprès d'instituts ou hôpitaux leur unique réponse est que cette une personne majeur donc il ne peuve rien faire sans son accord mais comment faire car il a besoin d'aide. ver qui je peux me tourner qu'est ce qu'il faut pour une éventuelle pafa ? j'en suis là a vouloir le placer de force afin qu'il se soigne et reprenne une hygiène de vie meilleure et qu'il soie autonome..

Utilisateur de SafeZone.ch écrit:

Bonjour,

Votre situation n’est pas simple et vous faites preuve de courage dans cette situation. Les proches aussi sont affectés par les problématiques de consommations et il est important de ne pas négliger votre souffrance.

Votre frère ayant déjà vécu des périodes de sevrage nous vous encourageons à vous appuyer sur le réseau présent actuellement (thérapeute, docteurs, infirmiers), s’il existe, pour vous décharger. Le cas échéant vous trouverez sur l’index addiction (indexaddictions.ch: Répertoire des offres d'aide en Suisse - infodrog.ch) toutes les formes de soutien pour lui et pour vous au plus proche de votre domicile.

Un PAFA est une démarche qui peut prendre du temps et les démarches peuvent varier d’un canton à l’autre. Les professionnels responsables de la mise en place de cette mesure devront effectuer une évaluation complète de l’état de votre frère avant de valider ou non ce besoin. Un PAFA médical, ordonné par un médecin, peut se faire plus rapidement qu’un PAFA administratif.

Le souci que vous vous faites pour votre frère est plus que légitime et, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez en parler à des professionnels pour vous aussi être soutenue au mieux. Vous méritez d’avoir du soutien pour la suite de ces démarches. Nombreuses sont les institutions dans le domaine des addictions qui accompagnent les proches. De plus, la plateforme Safezone pourra aussi vous accompagner à distance au besoin. Vous trouverez de plus amples informations sur ce site : Addiction Suisse – Aide et soutien .

Prenez surtout soin de vous et n’hésitez pas à nous contacter en privé pour de plus amples informations.


Autres questions des proches

Mon mari est enfin sobre grâce à l’Antabus, mais il est rentré d’un souper entre collègues avec le visage rouge, souffrant de nausées et transpirant beaucoup. Il jure qu’il n’a bu que de l’eau et du Coca. Pour moi, cela pourrait aussi très bien être les effets de l’alcool. Est-ce qu’il me ment encore ou existe-t-il une autre explication à ces symptômes?

Mon frère est accro aux paris depuis longtemps. C'est une situation très difficile et psychologiquement stressante pour lui comme pour nous, ses proches. Quelle est la meilleure façon de traiter une dépendance aux paris? Quelle est la meilleure façon de s'arrêter et combien de temps cela prend-il? Y a-t-il une possibilité de thérapie?

Comment dois-je gérer la consommation de cocaïne de mon compagnon? Il devient souvent agressif et m'a déjà battu. Maintenant, je suis enceinte de 5 mois et il dit qu'il a besoin de la coke pour nous supporter, notre fille de 20 mois et moi. Comment puis-je le convaincre d'aller en cure de désintoxication?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.