Mon fils consomme (fume) de l'héroïne depuis un certain temps déjà. Qu’est-ce que je peux faire? Quel type d’aide existe-il?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

Tout d’abord vous pourriez en discuter avec votre fils, idéalement, sans reproches et avec une attitude ouverte et compréhensive. Dites-lui ce qui vous préoccupe. Demandez-lui quels sont les raisons qui l'incitent à consommer de la drogue. Essayez de comprendre ce que le fait de fumer de l'héroïne signifie pour lui et comment il veut y faire face à l'avenir.

Si votre fils est prêt à changer quelque chose dans sa consommation d'héroïne et qu'il veut accepter de l'aide, il peut s'adresser à un service spécialisé dans les dépendances. Il peut trouver les adresses au travers du site: https://suchtindex.infodrog.ch/fr. Si cette étape est (encore) trop difficile pour lui, une autre possibilité serait de rentrer en contact avec un expert de SafeZone.ch pour une consultation en ligne anonyme.

Les problèmes de consommation affectent toujours l'environnement proche de la personne qui consomme. Dans la plupart des cas, les membres de la famille sont particulièrement confrontés aux conséquences négatives d'une consommation problématique. Comme vous, de nombreux parents souffrent lorsque leur fils ou leur fille consomme de la drogue. Les sentiments d'impuissance et de désarroi peuvent être très lourds et épuisants. Par conséquent, les options d’aide sont également à votre disposition en tant que proche: vous pouvez donc bénéficier d’une consultation auprès d’un service spécialisé ainsi que d’une consultation en ligne anonyme et gratuite sur SafeZone.ch.


Autres questions des proches

Mon copain m'a avoué qu'il consommait de la cocaïne depuis un an. Je suis souvent en voyage d'affaires. Est-il possible que de la cocaïne se colle sur moi et que je me fasse arrêter à la douane si un chien détecteur de drogue le remarque?

Comment puis-je aider mon beau-frère qui est dépendant du jeu? Ma sœur m’a dit qu’il a emprunté de l'argent à ses parents et à des amis communs. Il a un rendez-vous dans un centre spécialisé dans les dépendances, mais nous craignons qu'il se taise sur le plus important.

Mon copain ne consomme plus de drogue depuis cinq ans, mais il suit encore un traitement à base de méthadone. Dernièrement, il dit qu'il aimerait arrêter la méthadone. Il est sûr de ne plus jamais consommer de drogue. J’ai pourtant peur qu’il fasse une rechute, est-ce que je m’inquiète trop?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.