Comment dois-je gérer la consommation de cocaïne de mon compagnon? Il devient souvent agressif et m'a déjà battu. Maintenant, je suis enceinte de 5 mois et il dit qu'il a besoin de la coke pour nous supporter, notre fille de 20 mois et moi. Comment puis-je le convaincre d'aller en cure de désintoxication?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

En tant que mère d'un enfant en bas âge et bientôt d'un nourrisson, vous voulez probablement un partenaire aimant, attentionné, sûr et qui vous soutient. Votre partenaire ne vous donne pas cette sécurité actuellement. Au contraire, il vous traite très mal. Je suppose que vous avez des raisons de supporter cette situation. Peut-être que vous espérez que les choses changent et s’améliorent un jour.

Peut-être avez-vous peur de parler directement à votre compagnon de sa consommation, car il pourrait réagir de manière agressive. D'ailleurs, l'un des effets secondaires de la consommation régulière de cocaïne est une agressivité accrue.

Je vous conseille de lui parler d’un sevrage lorsqu'il n'a pas consommé. Car lorsqu'il est sous l'influence de drogues, ses réactions sont plus difficiles à prévoir. À ces moments, pour vous protéger et protéger les enfants, il est préférable de prendre vos distances et de l'éviter.

Le plus simple est peut-être d'avoir cette conversation avec lui en dehors de la maison, lors d'une promenade ou dans un endroit calme. Vous pourriez prendre rendez-vous avec lui pour cette conversation et peut-être que quelqu'un pourra s’occuper de votre fille pendant ce temps afin que vous puissiez vous concentrer sur ce que vous voulez lui dire. Savez-vous déjà ce que vous voulez exactement lui communiquer? Vous pouvez peut-être l’écrire à l'avance. Cela vous donnera un peu plus de confiance et de clarté.

Y a-t-il des personnes qui peuvent vous soutenir comme par exemple des membres de votre famille ou des amis? Parfois, il peut être utile de discuter de la situation également avec des personnes qu’on ne connaît pas, par exemple avec des professionnels de services spécialisés dans les dépendances; ils prennent également en charge les proches de personnes qui consomment des substances. Vous trouverez sous ce lien les adresses des services en Suisse: https://suchtindex.infodrog.ch/fr. Si, par contre, vous préférez un accompagnement anonyme et privé, vous pouvez utiliser la consultation en ligne de SafeZone.ch.

Si votre partenaire vous frappe à nouveau, appelez la police et contactez un centre de conseil aux victimes. Vous trouverez une liste d'adresses de services d’aide aux victimes de violence sur ce site: www.aide-aux-victimes.ch/fr/ou-puis-je-trouver-de-laide/


Autres questions des proches

Mon frère est accro aux paris depuis longtemps. C'est une situation très difficile et psychologiquement stressante pour lui comme pour nous, ses proches. Quelle est la meilleure façon de traiter une dépendance aux paris? Quelle est la meilleure façon de s'arrêter et combien de temps cela prend-il? Y a-t-il une possibilité de thérapie?

Notre fille de 15 ans ne fume pas de tabac ni de cannabis, mais elle aimerait essayer les cigarettes de CBD, car elles ne rendraient pas dépendant. Est-ce que c’est vrai?

Mon copain m'a avoué qu'il consommait de la cocaïne depuis un an. Je suis souvent en voyage d'affaires. Est-il possible que de la cocaïne se colle sur moi et que je me fasse arrêter à la douane si un chien détecteur de drogue le remarque?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.