J'ai essayé d'arrêter de fumer et le médecin m’a donné du Champix. C'était génial, je n'avais presque plus d'envie, mais lorsque j'ai arrêté de le prendre j'ai sombré dans la dépression. Je n'ai jamais été déprimé de ma vie. Maintenant, j'ai recommencé à fumer depuis un moment et je vais bien. Maintenant, j'ai peur d'essayer à nouveau. Le médicament aurait-il pu provoquer la dépression ou bien il s’agit du sevrage à la nicotine?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

Je soupçonne que la dépression est plus une réaction au médicament qu'au sevrage de la nicotine. Dans les risques et les effets secondaires du Champix, il est dit que certains patients ont présenté de graves symptômes neuropsychiatriques. Certains cas peuvent avoir été aggravés par les symptômes du sevrage tabagique lui-même. Cependant, certains des symptômes ont également été observés chez des patients qui continuaient à fumer. Par conséquent, il est recommandé que toutes les personnes traitées avec du Champix soient suivies pour détecter les symptômes neuropsychiatriques tels que les changements de comportement ou de pensée, les sautes d'humeur, l'anxiété, les comportements agressifs, la psychose, l'agitation, l'humeur dépressive, les idées et les comportements suicidaires.

Il est compréhensible que vous ayez peur d'essayer à nouveau d'arrêter de fumer avec du Champix après l'expérience que vous avez vécue – et il est probablement légitime d'avoir peur, puisque vous êtes probablement l'un des «cas» mentionnés.

Peut-être pouvez-vous trouver un autre type de soutien, par exemple, des conseils pour arrêter de fumer ou la participation à un groupe d'aide pour arrêter de fumer ou alors trouver des conseils au travers de forums disponibles sur ce site spécialisé sur le tabac www.stop-tabac.ch qui met également à disposition des outils d’auto-gestion spécifiques au tabac ou alors sur www.stopsmoking.ch/fr.


Questions de personnes concernées

Il y a deux semaines, j’ai fait un sevrage d’alcool à la maison. Je vais mieux. Ça n’a pas été si difficile d’arrêter de boire et je gère maintenant complètement mon problème d’alcool. Mais ma femme a un autre avis et ça m’énerve.

Après qu’on m’ait diagnostiqué une dépendance à l’alcool, je suis resté sobre pendant un an. J’aimerais maintenant pouvoir boire une bière sans alcool de temps en temps, surtout quand il fait chaud. Est-ce que ça peut poser un problème? Et est-ce qu’il existe un risque de dépendance à la bière sans alcool?

Ma fille trouve que je bois trop et je commence à me poser des questions. Je bois presque une bouteille de vin par jour. Est-ce que je suis alcoolique?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.