Je suis enceinte de deux mois et j'ai du mal à arrêter complètement l'alcool et les cigarettes. Mais j'ai nettement réduit les deux. Quelle quantité d'alcool puis-je boire et combien de cigarettes puis-je fumer sans nuire à l'enfant?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

C'est une bonne chose que vous ayez déjà réussi à boire et à fumer beaucoup moins. Vous avez certainement déjà réduit le risque pour l'enfant. Toutefois, il est toujours utile d'aller plus loin. Les informations suivantes vous aideront peut-être à renforcer votre désir d'abandonner complètement l'alcool et le tabac.

L'alcool passe directement dans le sang de l'enfant via le placenta. Même de petites quantités d'alcool peuvent endommager les organes en croissance et le système nerveux de l'enfant à naître et constituent donc la cause non génétique la plus fréquente des malformations de la petite enfance. Il n'existe donc pas de quantité sans risque.

Les dommages au bébé peuvent être très variés et leur gravité dépend de la quantité d'alcool consommée par la maman. Des problèmes de comportement peuvent survenir, allant d'une intelligence réduite à des handicaps mentaux et physiques graves. Les problèmes de concentration, l'hyperactivité et l'agressivité accrue peuvent être d'autres conséquences. Élever un enfant avec de telles limitations est beaucoup plus exigeant et éprouvant pour les nerfs que d'élever un enfant en bonne santé.

On ne sait pas combien d'enfants sont concernés, car de nombreux troubles du développement ne sont détectés qu'au cours du développement de l'enfant et, comme les maladies ne sont pas à déclaration obligatoire, il n'y a pas de statistiques.

Dans le cadre d’une nouvelle étude américaine (EClinicalMedicine, 2020), 12'000 femmes enceinte ont été observées lorsqu’elles boivent de l'alcool et fument des cigarettes. Chez les femmes qui ont fumé et bu de l'alcool pendant plus de trois mois, les enfants sont morts beaucoup plus souvent du syndrome de mort subite du nourrisson que chez les femmes abstinentes.

Vous pouvez réduire considérablement le risque en vous abstenant de consommer de l'alcool et du tabac. Ce n'est pas facile pour toutes les femmes. Si vous souhaitez arrêter de fumer et/ou de boire de l'alcool pendant la grossesse, vous pouvez vous faire accompagner par votre médecin de famille. Vous pouvez également vous mettre en contact avec un expert de SafeZone.ch ou vous adresser à un service spécialisé dans votre région. Les adresses sont disponibles à travers cette base de données: https://suchtindex.infodrog.ch/fr.


Questions de personnes concernées

Je suis en thérapie avec un psychologue pour des problèmes psychiques. Je ne lui ai pas encore dit que je fume beaucoup d'herbe, même si c’est important. Mais j'ai peur que cela se sache. En tant qu’enseignante, je ne peux pas me le permettre. Qu’est-ce que je dois faire?

Je fume beaucoup trop d'herbe, je le sais. Pensez-vous qu'il soit possible, à long terme, de fumer moins d’herbe et de reprendre le contrôle de la situation?

Je suis très stressée au travail. Le soir je n’arrive pas à déconnecter et je dors mal depuis longtemps. Mon médecin m’a prescrit des médicaments contre les troubles du sommeil. Ces médicaments m’aident à dormir, mais y a-t-il un risque que je devienne dépendante? N’y a-t-il pas un autre moyen comportant moins de risques?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.