J'ai beaucoup bu et j'ai consommé de la MDMA il y a quatre jours, 300 mg au total. Après 30 minutes, mes yeux sont devenus grands, ma mâchoire a bougé d'avant en arrière et j'ai eu de mauvaises hallucinations. Depuis, je suis déprimé, j’ai des maux de tête et je ne peux pas me concentrer. Qu'est-ce qui se passe?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

La MDMA, également appelée ecstasy, est considérée comme une drogue de synthèse et son effet est différent pour chaque personne. La situation dans laquelle elle est consommée joue également un rôle. La même pilule peut avoir un effet positif sur une personne, mais déclencher un voyage d'horreur chez une autre.

Tant la teneur en MDMA des pilules que la pureté des poudres peuvent varier considérablement. Il y a toujours des pilules qui contiennent d'autres substances que la MDMA. On ne sait donc jamais vraiment ce que l'on consomme et il est ainsi fortement recommandé de bien s'informer et d'utiliser les offres de drug checking, comme par exemple www.nuit-blanche.ch avant de consommer. Sur notre page www.safezone.ch/fr/informations/alertes-actuelles, vous pouvez vérifier si vous trouvez la pilule que vous avez prise.

La raison pour laquelle vous vous sentez mal après avoir consommé de la MDMA est liée, entre autre, à la sérotonine, une hormone qui est échangée entre les cellules nerveuses du cerveau et qui a un effet sur l'humeur. Elle est également connue sous le nom d'hormone du bonheur car lorsque les cellules nerveuses sécrètent de la sérotonine, vous vous sentez actif et heureux. En général, cela se produit lorsque vous faites quelque chose qui vous plaît. Lorsque vous consommez de la MDMA, de la sérotonine est également libérée, mais à tel point qu'elle vide les réserves de sérotonine dans le cerveau. C'est pour cette raison que les consommateurs se sentent bien au début, mais lorsque les effets se dissipent ou dans les jours qui suivent, des humeurs dépressives peuvent apparaître. Il faut parfois jusqu'à quatre semaines pour que l'organisme produise à nouveau suffisamment de sérotonine pour se sentir équilibré. Il est donc important de ne pas en consommer trop à la fois, ni trop souvent, car cela peut avoir des effets négatifs durables sur le taux de sérotonine et donc sur l'humeur.

Il est très important de faire attention à la quantité consommée car plus de 1.5 mg de MDMA par kilogramme de poids corporel augmente les effets secondaires physiques et neurotoxiques négatifs. Pour un poids corporel de 80 kg, la consommation de 120 mg de MDMA serait la limite supérieure (80 kg x 1.5 mg = 120 mg). Vous semblez avoir consommé beaucoup plus : même avec le double de ce poids, vous dépassez cette limite supérieure. En cas de surdosage, vous pouvez avoir des hallucinations et il existe également un risque de surchauffe mortelle, car la température du corps augmente et le corps se déshydrate.

Vous dites que vous avez également bu beaucoup d'alcool, ce qui a soumis votre foie et vos reins à un stress important, car l'alcool déshydrate le corps. Vous avez risqué de vous déshydrater, surtout si vous transpirez en dansant et que vous ne buvez rien d'autre. Ce que vous avez vécu au moment de la consommation et les jours suivants sont des effets secondaires négatifs possibles de la MDMA et aussi ceux d'un surdosage de MDMA, c'est-à-dire des spasmes de la mâchoire, des hallucinations, l'absence d’appétit, des maux de tête, une humeur dépressive et des changements de perception.

Je vous recommande de mener une vie saine pendant les trois ou quatre semaines à venir, c'est-à-dire de ne pas boire d'alcool, de ne pas fumer, de bien manger, de dormir suffisamment et de ne pas faire d'efforts excessifs. Il peut également être utile d'informer vos proches afin qu'ils puissent vous soutenir dans votre rétablissement. Si les symptômes ne s'atténuent pas, consultez votre médecin de famille.


Questions de personnes concernées

J'ai essayé d'arrêter de fumer et le médecin m’a donné du Champix. C'était génial, je n'avais presque plus d'envie, mais lorsque j'ai arrêté de le prendre j'ai sombré dans la dépression. Je n'ai jamais été déprimé de ma vie. Maintenant, j'ai recommencé à fumer depuis un moment et je vais bien. Maintenant, j'ai peur d'essayer à nouveau. Le médicament aurait-il pu provoquer la dépression ou bien il s’agit du sevrage à la nicotine?

J’ai 24 ans, je suis accro à la cocaïne depuis 6 ans. Maintenant, je veux laisser cette mauvaise histoire derrière moi. Est-il possible de faire une cure de désintoxication en milieu hospitalier? Si oui, où? Pouvez-vous me conseiller quelque chose ?

Ma fille trouve que je bois trop et je commence à me poser des questions. Je bois presque une bouteille de vin par jour. Est-ce que je suis alcoolique?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.