Je fume beaucoup trop d'herbe, je le sais. Pensez-vous qu'il soit possible, à long terme, de fumer moins d’herbe et de reprendre le contrôle de la situation?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

Non seulement nous le croyons, mais nous savons que c'est possible. Nous avons souvent observé des processus qui conduisent à une réduction de la consommation. Cependant, le chemin n'est pas nécessairement facile. Cela exige une grande motivation, de la persévérance et la volonté de se prendre en charge. Il est également important de travailler sans relâche pour trouver une bonne solution pour soi-même.

Certains y arrivent par eux-mêmes, d'autres peuvent avoir besoin d'un soutien psychologique. Il est vivement recommandé de se faire accompagner, il y a vraiment beaucoup à gagner à être guidé dans le processus de prise en compte de ses propres habitudes de consommation. Parce que juste «fumer moins d'herbe» peut être assez difficile parfois.

La consultation en ligne individuelle et gratuite de SafeZone.ch peut vous permettre d’entamer le processus.


Questions de personnes concernées

Je suis en thérapie avec un psychologue pour des problèmes psychiques. Je ne lui ai pas encore dit que je fume beaucoup d'herbe, même si c’est important. Mais j'ai peur que cela se sache. En tant qu’enseignante, je ne peux pas me le permettre. Qu’est-ce que je dois faire?

Comme j’ai beaucoup plus souvent envie de sexe que ma copine, elle pense que je suis dépendant au sexe. À partir de quand parle-t-on d’une dépendance au sexe?

Nous consommons de la cocaïne au moins une fois par semaine. Au cours des trois dernières années, nous avons également augmenté la dose. L'alcool est toujours le déclencheur de cette envie. Nous avons besoin d'aide avant de perdre plus que de l'argent. Mais où? Et comment? Et comment impliquer ma compagne?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.