Je prends des amphétamines (0.5-1g) tous les jours depuis environ 1 an, occasionnellement aussi du Chrystal (uniquement pour faire la fête, quand j'ai 2 ou 3 jours de congé après!!). J'ai une vie «normale», je mange normalement, je travaille, j'ai beaucoup d'intérêts et de hobbies, je vais dormir (pendant la semaine) vers 23 heures. J’ai deux questions à vous poser: 1. Je suis sportif, je fais de la musculation 3 fois par semaine, du jogging 2 fois par semaine et je fais tous les jours environ 20 minutes de yoga. Est-ce que je peux faire du sport sous l’effet d’amphétamines? Je ne fais pas de compétitions et, à part une heure de jogging, le reste ne m'épuise pas. Dans le passé, j’ai aussi couru 2 semi-marathons et 1 marathon. Des dangers? 2. Si je veux rester debout plus longtemps le soir pour travailler sur l’ordinateur, je tire encore 2 lignes de quart de gramme (très bonne qualité). Ces deux dernières semaines, je suis très fatigué après environ une demi-heure. Comment cela est-il possible?

SafeZone.ch a répondu à cette question:

Je vous déconseille vivement de faire du sport sous l'influence des amphétamines, car vous prenez un risque assez important. À court terme, vous pouvez obtenir une augmentation de vos performances. Mais en raison de l'effet stimulant, vous ne percevez pas la limite naturelle de votre corps et vous risquez de vous surmener, ce qui est mauvais pour votre santé.

Même une faible dose peut causer des dommages importants avec le temps, et à mesure que votre corps s'habitue à l'amphétamine, une dose de plus en plus élevée est nécessaire pour ressentir l'effet désiré. Cela crée un cercle vicieux dont il est souvent difficile de sortir par ses propres moyens.

La fatigue que vous remarquez le soir peu après la consommation peut être le signe que vous avez déjà développé une tolérance, c'est-à-dire une accoutumance à la substance active, ce qui en réduit l'effet.

Si vous voulez reconsidérer votre consommation d'amphétamines, si vous pensez à en réduire la quantité et si vous êtes prêt à examiner plus en profondeur vos habitudes de consommation, je vous recommande de contacter un professionnel. Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement par un professionnel de SafeZone.ch au travers d’une consultation en ligne privée ou chercher un service spécialisé auprès de chez vous sur https://suchtindex.infodrog.ch/fr.


Questions de personnes concernées

Existe-il un forum où les personnes dépendantes ou ayant une conso à risque peuvent échanger, aussi en fonction du groupe d'âge ? Comment rencontrer des gens de mon âge (30 ans) qui se rendent compte de leurs problèmes de consommation et avec qui on pourrait se voir de temps en temps pour échanger sur nos obstacles et facilitateurs ?

Je suis en thérapie avec un psychologue pour des problèmes psychiques. Je ne lui ai pas encore dit que je fume beaucoup d'herbe, même si c’est important. Mais j'ai peur que cela se sache. En tant qu’enseignante, je ne peux pas me le permettre. Qu’est-ce que je dois faire?

Je suis très stressée au travail. Le soir je n’arrive pas à déconnecter et je dors mal depuis longtemps. Mon médecin m’a prescrit des médicaments contre les troubles du sommeil. Ces médicaments m’aident à dormir, mais y a-t-il un risque que je devienne dépendante? N’y a-t-il pas un autre moyen comportant moins de risques?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.