Il y a deux semaines, j’ai fait un sevrage d’alcool à la maison. Je vais mieux. Ça n’a pas été si difficile d’arrêter de boire et je gère maintenant complètement mon problème d’alcool. Mais ma femme a un autre avis et ça m’énerve.

SafeZone.ch a répondu à cette question:

Arrêter de boire de l’alcool est difficile, nécessite du courage et de la persévérance. Félicitations d’avoir réussi cette première étape. La prochaine consistera à rester abstinent sur le long terme. De nombreux changements positifs surviennent après l’arrêt de la consommation d’alcool et provoquent souvent un sentiment d’euphorie. Peut-être vous dormez plus profondément, la nourriture a un meilleur goût, vous vous sentez en meilleure forme, vous vous sentez plus séduisant, vous avez plus d’énergie, bref vous vous sentez mieux que jamais. Dans cette phase, vous ressentez probablement peu ou pas du tout le besoin de boire et êtes tout à fait convaincu de ne plus vouloir boire d’alcool. Faites attention à ne pas vous surestimer à ce stade précoce de l’abstinence. Profitez de ces moments positifs et utilisez-les pour renforcer votre estime de vous-même. Vous pourriez vous consacrer à certaines activités que vous aviez mises de côté depuis longtemps à cause de l’effet de l’alcool. Cela pourrait convaincre votre femme que vous êtes sur le bon chemin.

Prêtez attention à vos sentiments : certains, inhibés par l’alcool, peuvent tout à coup ressurgir avec beaucoup d’intensité. Essayez d’être honnête avec vous-même et de faire face à ce que vous vivez. Vous serez ainsi bien préparé si la suite devenait plus difficile.


Questions de personnes concernées

Après qu’on m’ait diagnostiqué une dépendance à l’alcool, je suis resté sobre pendant un an. J’aimerais maintenant pouvoir boire une bière sans alcool de temps en temps, surtout quand il fait chaud. Est-ce que ça peut poser un problème? Et est-ce qu’il existe un risque de dépendance à la bière sans alcool?

Je prends des amphétamines (0.5-1g) tous les jours depuis environ 1 an, occasionnellement aussi du Chrystal (uniquement pour faire la fête, quand j'ai 2 ou 3 jours de congé après!!). J'ai une vie «normale», je mange normalement, je travaille, j'ai beaucoup d'intérêts et de hobbies, je vais dormir (pendant la semaine) vers 23 heures. J’ai deux questions à vous poser: 1. Je suis sportif, je fais de la musculation 3 fois par semaine, du jogging 2 fois par semaine et je fais tous les jours environ 20 minutes de yoga. Est-ce que je peux faire du sport sous l’effet d’amphétamines? Je ne fais pas de compétitions et, à part une heure de jogging, le reste ne m'épuise pas. Dans le passé, j’ai aussi couru 2 semi-marathons et 1 marathon. Des dangers? 2. Si je veux rester debout plus longtemps le soir pour travailler sur l’ordinateur, je tire encore 2 lignes de quart de gramme (très bonne qualité). Ces deux dernières semaines, je suis très fatigué après environ une demi-heure. Comment cela est-il possible?

J’ai 24 ans, je suis accro à la cocaïne depuis 6 ans. Maintenant, je veux laisser cette mauvaise histoire derrière moi. Est-il possible de faire une cure de désintoxication en milieu hospitalier? Si oui, où? Pouvez-vous me conseiller quelque chose ?

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.