Cocaïne – Informations sur la substance, les effets et les effets secondaires

La cocaïne est extraite des feuilles du cocaïer sud-américain et appartient au groupe des stimulants. On la trouve la plupart du temps sous forme de poudre ou en masse cristalline, blanche ou jaune, au goût amer, ou de «caillou». Elle est souvent coupée avec des analgésiques ou des médicaments qui peuvent en cas de consommation régulière de cocaïne nuire à la santé. En règle générale, la cocaïne est «sniffée», c’est-à-dire qu’elle est consommée au travers du nez. Il est rare que la cocaïne transformée chimiquement pour obtenir de la cocaïne purifiée (crack/free base) soit fumée ou injectée par voie intraveineuse.

Quels sont les effets et les effets secondaires de la consommation de cocaïne?

La cocaïne est réputée avoir un effet stimulant pouvant améliorer les performances, c’est pourquoi elle est également utilisée comme drogue de fête. Toutefois, cet effet, tout comme les risques de consommation, diffèrent selon l’individu et dépendent de nombreux facteurs tels que le dosage, le degré de pureté, les effets d’accoutumance et le mode de consommation. L'état mental et physique des personnes consommant de la cocaïne et leur environnement jouent également un rôle important.

La consommation de cocaïne produit notamment les effets suivants sur le corps : la constriction des vaisseaux sanguins, l’augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle. Une consommation importante augmente le risque de faire une attaque cardiaque ou une crise d’angine de poitrine (angor). Sur le plan psychique, les effets suivants apparaissent : l’euphorie, l’impression d’une efficacité accrue et une confiance en soi croissante, mais aussi des craintes et des malaises dans les situations sociales ainsi que des hallucinations. La consommation de cocaïne augmente l’agressivité et conduit à une surestimation de soi qui peut avoir de graves conséquences. Après la prise, des effets secondaires tels qu'un état dépressif, un sentiment de vide, un manque de motivation et des troubles du sommeil peuvent se manifester. A cela s’ajoute le fait que les personnes consommant de la cocaïne éprouvent très souvent, directement après la disparition des effets, une envie irrépressible de prendre une nouvelle dose.

Les effets secondaires nocifs décrits sont amplifiés lorsque la cocaïne est consommée avec d’autres substances. La consommation simultanée de cocaïne et d’alcool produit une substance toxique, connue sous le nom de cocaéthylène, qui a en plus des conséquences néfastes sur le cœur.

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.

Conséquences d’une consommation de cocaïne à long terme et dépendance à la cocaïne

La consommation régulière de cocaïne comporte un risque très élevé de développer une dépendance à la cocaïne, qui se caractérise par un désir irrésistible et incontrôlable de cocaïne («craving»). Les conséquences possibles de la dépendance à la cocaïne sont des changements de la personnalité, des maladies psychiques (psychose) et des réductions permanentes des capacités intellectuelles. D’autres effets sur le corps d’une consommation à long termes sont des inflammations difficiles à guérir, des lésions de la muqueuse nasale, des lésions des organes internes, des vaisseaux sanguins et des dents ainsi que l’affaiblissement du système immunitaire.

Effets de la consommation de cocaïne sur l’enfant à naître

La consommation de cocaïne peut provoquer, en raison de la constriction des vaisseaux sanguins, un infarctus du placenta et entraîner ainsi une réduction de l’approvisionnement en oxygène et en substances nutritives au fœtus. La consommation régulière de cocaïne durant la grossesse augmente le risque de naissance prématurée et peut entraîner la mort dans le pire des cas. De plus, elle freine le développement du fœtus et peut favoriser des troubles du comportement plus tard.

Plus d'informations sur la cocaïne

Préférez-vous une consultation sur place?

Sur Indexaddictions.ch, vous pouvez trouver des centres spécialisés dans votre région.

Vos questions – nos réponses sur la dépendance à la cocaïne

Nous consommons de la cocaïne au moins une fois par semaine. Au cours des trois dernières années, nous avons également augmenté la dose. L'alcool est toujours le déclencheur de cette envie. Nous avons besoin d'aide avant de perdre plus que de l'argent. Mais où? Et comment? Et comment impliquer ma compagne?

Comment dois-je gérer la consommation de cocaïne de mon compagnon? Il devient souvent agressif et m'a déjà battu. Maintenant, je suis enceinte de 5 mois et il dit qu'il a besoin de la coke pour nous supporter, notre fille de 20 mois et moi. Comment puis-je le convaincre d'aller en cure de désintoxication?

Mon copain m'a avoué qu'il consommait de la cocaïne depuis un an. Je suis souvent en voyage d'affaires. Est-il possible que de la cocaïne se colle sur moi et que je me fasse arrêter à la douane si un chien détecteur de drogue le remarque?