Cannabis – Informations sur la substance, les effets et les effets secondaires

Alerte: cannabis coupé

Le cannabis actuellement vendu sur le marché illégal peut contenir de dangereux cannabinoïdes synthétiques.

Plus d'informations

Toutes les alertes

Le cannabis est une plante qui appartient à la famille du chanvre . Plusieurs parties de la plante sont consommées comme stupéfiant sous forme de haschisch (dope, shit), de marijuana (herbe) ou d’huile de cannabis. Le cannabis est fumé dans la plupart des cas.

Les cannabinoïdes tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidol (CBD) sont les principaux composants psychoactifs parmi les quelque 400 substances chimiques présentes dans la plante du chanvre. L'effet psychoactif est causé par le THC; l'utilisation et la vente de cannabis contenant plus de 1% de THC restent illégales. Les produits à base de cannabis ayant une teneur en THC inférieure à 1%, comme le chanvre CBD, n'ont par contre pas d'effet stupéfiant et sont légalement disponibles en Suisse.

Quels sont les effets et les effets secondaires de la consommation de cannabis?

Comme pour tous les stupéfiants, les effets du cannabis dépendent aussi bien du dosage que de la qualité de la substance consommée, c’est-à-dire de la concentration en principes actifs, des excipients et des additifs. La teneur en principe actif et la combinaison de cannabinoïdes changent selon la variété de cannabis. Certaines variétés ont un effet apaisant, tandis que d’autres ont un effet légèrement hallucinogène. L’effet du cannabis en fumant de la marijuana ou du haschisch se manifeste souvent en l’espace de quelques minutes après le début de la consommation. Il est retardé lors de la prise par voie orale (par exemple, thé à la marijuana, biscuits ou yaourts au haschisch), mais il arrive très souvent qu’il se manifeste de manière très soudaine et qu’il se prolonge. Les effets psychiques dépendent fortement des caractéristiques de chaque individu (l'état psychique, la personnalité, l'humeur, etc.) et de l’environnement de consommation.

Des symptômes physiques aigus comme l’hypertension artérielle, une légère accélération du rythme cardiaque, des yeux rouges et des nausées ainsi que des fluctuations de l’humeur peuvent se produire. En plus des sentiments de détente et de sérénité, les autres effets sont l’apathie et une tendance à la passivité qui sont liées aux troubles de la pensée, à une baisse des capacités d’attention et de concentration. A hautes doses, certaines variétés contenant de forte concentration de THC et moins de CBD peuvent provoquer des problèmes circulatoires pouvant aller jusqu’au collapsus et l’intensification des sentiments de manière désagréable peut produire, dans le pire des cas, une paranoïa et un état dépressif.

Le THC disparaît relativement vite du système sanguin. Par contre, avec ses métabolites, le THCs se dépose et s’accumulent dans les tissus adipeux et dans plusieurs organes comme le foie, les poumons, la rate et le muscle cardiaque (myocarde).

Souhaitez-vous recevoir des conseils de la part d'un-e spécialiste en qui vous pouvez avoir confiance?

Nous sommes à disposition pour une consultation en ligne anonyme et gratuite.

Conséquences d’une consommation de cannabis à long terme et dépendance au cannabis

En règle générale, comme la fumée du cannabis est inhalée plus profondément et reste plus longtemps dans les poumons que celle du tabac, les joints sont plus nocifs que les cigarettes. Les conséquences psychiques et sociales sont considérées comme étant plus graves que les conséquences physiques. Toutefois, elles dépendent fortement de la situation personnelle de chaque personne consommant du cannabis.

La consommation régulière de cannabis peut entraîner une dépendance psychique. Il existe un risque qu'une dépendance prolongée au cannabis puisse déclencher ou exacerber des problèmes de santé mentale tels que la dépression, les troubles anxieux et les troubles de la personnalité.

Préférez-vous une consultation sur place?

Sur Indexaddictions.ch, vous pouvez trouver des centres spécialisés dans votre région.

Effets de la consommation de cannabis sur l’enfant à naître

Différentes études sur les effets de la consommation du cannabis chez la mère sur le développement du nouveau-né (taille et poids) sont arrivées à des conclusions contradictoires. Cependant, la grossesse est considérée comme une phase sensible en raison du rôle important des cannabinoïdes endogènes dans le corps pour le développement du cerveau de l’enfant à naître. Il est donc recommandé aux femmes enceintes de ne pas consommer de cannabis, d’alcool, de tabac ou d’autres drogues.

Plus d'informations sur le cannabis

Vos questions – nos réponses sur le cannabis et la dépendance

Notre fils de 16 ans a récemment avoué qu'il avait fumé de l'herbe à quelques reprises avec des amis. Personnellement, je ne pense pas que ce soit grave, j'ai moi-même fumé un joint de temps en temps quand j'étais plus jeune et cela n'a pas fait de mal. Cependant, ma femme est terriblement inquiète. Que disent les experts?

Mon fils de 16 ans pense qu'il est normal de fumer de l'herbe. Tout le monde dans sa classe le ferait. Je ne suis pas d'accord. Qu'en dites-vous?

Je fume beaucoup trop d'herbe, je le sais. Pensez-vous qu'il soit possible, à long terme, de fumer moins d’herbe et de reprendre le contrôle de la situation?

Voulez-vous évaluer votre consommation de cannabis?

Découvrez notre test d’auto-évaluation en ligne, anonyme et interactif.